Merci Monsieur Cahuzac !

Quoiqu’on en dise, quoiqu’on en pense, c’est de toutes les conversations : l’affaire Cahuzac, c’est le Watergate du moment, Gorge Profonde en moins. C’est l’histoire d’un mec qui aurait mis de l’argent de côté. De l’argent dont on ignore la provenance, de l’argent planqué dans un paradis fiscal. Une histoire banale, si ce n’est que le protagoniste est ministre. Et ce garçon a finalement fait ce qu’on espère tous d’un ministre : nous dire la vérité.

Mais voilà, faut que je vous dise, en France, un mec qui nous dit la vérité, nous on n’aime pas ça. Non, on préfère se complaire dans les mensonges de ceux qui nous gouvernent. On sait qu’ils nous mentent, mais on fait semblant de rien, c’est un accord tacite entre nous et la classe politique.

Alors quand Cahuzac reconnaît ses erreurs, ça ne nous arrange pas. Parce qu’on ne peut plus faire semblant de rien. On doit s’avouer, nous aussi, qu’on préférait se mentir. Alors le bougre va devoir payer. Il va payer l’addition de toutes les couleuvres qu’on a bien voulu avaler, il sera le bouc-émissaire de la France. Ca tombe bien, c’est période de crise, la France souffre, la France a mal, elle a besoin de crier sa douleur. Le gouvernement commence a être à cours de morphine, Cahuzac est le remède miracle. Celui qui fait l’unanimité : qu’on soit d’en haut ou d’en bas, de gauche ou de droite, Cahuzac rassemble. Tous unis devant le menteur. Alors remercions le d’avoir su pour une fois fédérer tous les français autour d’une même idée !

Alors ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Je n’excuse pas ce qu’il a fait, au contraire, je le condamne. Mais je voudrais juste remettre les choses à leur place. N’y a-t-il rien de plus grave en ce moment ? La Corée du Nord menace de faire péter la Terre, la Syrie est à feu et à sang, le SIDA décime des pays entiers, des gens meurent de faim tous les jours, Le chômage bat tous les records. Mais est-ce qu’on en parle ? Non, trop occupé à faire le procès du coupable de la République.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Merci Monsieur Cahuzac ! »

  1. il a menti devant toute l’assemblée et il a dit la vérité qu’une fois que tout a été découvert, il n’avait plus le choix. Jamais il n’a dit la vérité juste par honneteté, faut pas abuser.

  2. Eh bien toi aussi tu écris exactement ce que je pense. A titre personnel, je hais les lynchages et j’ai la vague impression que ça arrangerait bien des gens si Cahuzac se collait une balle dans la tête histoire de pas trop trop balancer sur les collègues…

  3. Je pense que le malaise vient quand même plus du fait qu’il ait menti éhontément, froidement, les yeux dans les yeux, avec un aplomb phénoménal durant des mois que le fait qu’il avoue aujourd’hui… Je n’aime pas les lynchages non plus, mais j’aime encore moins que l’on prenne les gens pour des abrutis (même s’il y en a légion). S’il avait avoué dès le départ ou s’était tu « en attendant » la mise en examen, je partagerais volontiers ton opinion, mais là, je la comprends et la respecte mais ne la partage pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s