Nos chers voisins

campagne

 

Je viens de la campagne. La vraie. Là ou il y a plus de vaches que d’habitants. Mais attention, pas la campagne arriérée, pas celle qui vote FN alors qu’elle a jamais vu la couleur d’un étranger. Non, la campagne sympathique, ou y’a internet, ou tu ne fermes pas ta porte à clef, ou ton chat peut aller dehors sans se faire transformer en descente de lit par un 15 tonnes. Dans ce monde là, le voisin est ton ami. On les connaît tous, on s’invite, on va a la communion du petit, à l’enterrement de la grand-mère. On s’arrose les plantes quand on part en vacances, on achète une perceuse à plusieurs, bref, c’est la petite maison dans la prairie.

 

Et puis un jour je suis partie à la ville, j’ai découvert la copropriété, et depuis, le voisin n’est plus le même. Non, depuis, le voisin est mon ennemi.

 

Je m’en suis rendue compte très rapidement, dès le jour de mon déménagement. Quand tu dois déplacer des choses lourdes et encombrantes, en principe tu essaies de raccourcir au maximum leur temps de transport. Et donc tu te gares devant la porte. Ce jour là donc, en sueur, exténuée, entrain de me battre avec ce put*** de frigo qui voulait pas passer le virage, la Voisine sonne à l’interphone, et me demande de descendre. On pose tout les gars, ça doit être grave, on est train de se tirer avec mon canapé ou alors le camion a pris feu. Je descends donc en courant, et Voisine m’explique :  « Faut pas se garer là, hein. Ca gêne. ». Et devant mon silence abasourdi, de rajouter « enfin, peut être que c’est juste parce que vous êtes entrain de déménager. » Nooooooooon, penses-tu, les 10 mecs qui baladent des cartons depuis 2 heures t’auraient-ils mise sur la voie de cet éclair de génie ? Après cette introduction efficace, de fil en aiguille, Voisine et ses congénères allaient m’apprendre que :

 

Le voisin est sonore (et n’a pas conscience que l’isolation phonique n’est pas celle d’un bunker)

  • Le voisin a des enfants. Des enfants bruyants, qui démontent l’appartement dès qu’il pleut.
  • Le voisin est mélomane. Il écoute du Nirvana matin, midi, soir. Si t’as le cafard, le voisin peut facilement te rendre dépressive.
  • Le voisin est bricoleur. De préférence le dimanche matin à 8h00. Lui a acheté sa perceuse tout seul, et entend bien l’amortir.

Le voisin n’aime pas la vie en communauté

  • Le voisin ne sort pas les poubelles. Jamais. Des fois qu’elles le mordent, autant laisser la tâche aux autres qui sont vaccinés contre le tétanos
  • Le voisin n’aime pas dire bonjour. Quand il sort en même temps que toi, il préfère rentrer dans son appart et attendre que tu soies passée.
  • Le voisin, même au bout de 5 ans, ignore ton nom. Quand le facteur lui demande à quel étage tu es, il préfère dire qu’il n’y a personne à ce nom là dans l’immeuble.

Le voisin oublie qu’il a des voisins

  • Le voisin laisse ses 12 paires de chaussures dans la cage d’escaliers, inconscient de la puanteur qu’elles dégagent.
  • Le voisin fait des barbecues sur la terrasse, au charbon de préférence, et peu importe si par malheur tu as oublié de fermer tes fenêtres
  • Le voisin a un chien, qu’il est trop fainéant pour sortir. Mieux vaut le laisser aboyer toute la journée, ça gêne qui, hein ?

On ne choisi pas sa famille, mais faut que je vous dise, on ne choisi pas ses voisins non plus.

 

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Nos chers voisins »

  1. Mouahaha ! Ça me rappelle ma petite vie parisienne…
    Mais rassures toi, en banlieue c’est beaucoup mieux… En plus il y a que des gens qui viennent de la campagne ! 😉

  2. Ha ha! Moi j’ai fais l’inverse: j’ai quitté la ville pour la campagne (d’ailleurs faut que je pense à dire à la voisine qu’elle vienne nourir mon chat quand je vais partir en vacances ;))

  3. Oui, moi aussi je vis à la campagne : je laisse ouverte ma porte d’entrée, je garde le chat du voisin, j’arrose les potagers de tout le monde l’été… Et bien sûr, on a les clés les uns des autres (pour les coupures d’électricité et autres…) C’est vrai que c’est une vie agréable.

  4. J’habite dans un immeuble et j’ai des voisins sympas quand même ^^ (bon ok y en a deux trois que je peux pas blairer et d’autres qu’on voit jamais), d’ailleurs quand notre voisine de palier part en vacances on passe pour ouvrir ses volets en journée, nourrir son chat et lui tenir compagnie, (en mode raconte sa vie)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s