Mon sac à main, ce vide-grenier.

Comme toutes les filles du monde entier, il me suit partout. C’est un prolongement de mon corps, un organe vital. Sortir sans lui, impossible, ça serait comme sortir toute nue. Non, je ne parle pas d’un mec, je parle de mon sac à main.

 Image

Il y a, à peu près, toute ma vie dedans. Et plus encore. Grâce à lui, en cas de guerre civile, je pourrais vivre en toute autonomie pendant des semaines. Je trimbale un nombre incalculable de merdes : comme une tortue, j’ai ma maison sur le dos.

Les beaux jours aidant, ce matin j’ai voulu en changer. Il a donc fallu que j’en vide un pour mieux en remplir un autre.

 

Petit inventaire de ce que j’y ai trouvé (et retrouvé) :

  • Mon portefeuille, que je ne peux plus fermer depuis 2002. Non pas à cause des liasses de billets, non, plutôt à cause des tickets de cartes bleues que j’entasse méticuleusement. Pas pour faire mes comptes, non, juste au cas où.
  • Un mètre, car tout le monde sait que tu as régulièrement besoin de mesurer des choses. Un meuble, une porte, ton cul.
  • Des abricots secs, des bonbons Krema. L’hypoglycémie nous guette tous, je ne serai pas prise au dépourvu.
  • Un sac plastique vide. Parce qu’on ne contrôle pas une gastro fulgurante. Voir le très bon article plein de vécu de Britbrit à ce sujet.
  • Le double de mes clefs de voiture. Car si je me fais voler mon sac, autant qu’on me vole les 2 clefs de mon carrosse, comme ça je serai bien bien dans la merde.
  • 6 mois de liste de courses, et de tickets de caisse. Si l’envie me prenait de faire des statistiques sur ma consommation de PQ, je le pourrais.
  • Une verrine vide. Et propre. Ca je ne l’explique pas. Mais je devais avoir une bonne raison.
  • Un livre.(de poche, faut pas pousser)
  • 19 briquets. Parce qu’on n’en a jamais assez. Et aussi parce que j’ai la fâcheuse tendance d’en emprunter et tel l’écureuil, d’en faire provision.
  • 2 sticks à lèvres. Je déclare la guerre aux lèvres gercées.
  • 1 clef USB. Si les services secrets me demandent d’infiltrer un réseau de hackers, je suis équipée.
  • L’équipement de base de toute fille : miroir, élastique à cheveux, tampons, mouchoirs.
  • 5 courriers de ma banque. Enveloppes toujours fermées. Ca ne doit pas être grave, sinon mon gentil banquier m’aurait appelé.
  • Toute ma pharmacie ou presque
  • Un sac pliable pour faire les courses. (un sac dans le sac, fallait y penser)

 

Faut que je vous dise, mon sac à main, il pèse une tonne. 

Publicités

9 réflexions au sujet de « Mon sac à main, ce vide-grenier. »

  1. Ah oui, moi aussi j’ai plein de trucs utiles et inutiles
    – 2 paires de lunettes et des lentilles (selon les envies)
    – cinq stylos billes mais pas un qui fonctionne
    – pleins de tubes contre les lèvres gercées presque tous vides mais faut racler hein, j’aime pas jeter si c’est pas vraiment fini…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s