« Mais avance connard, le radar il flash à 90, pas à 60km/h ! »

Lettre ouverte à tous ces boulets qui encombrent ma route.

 Image

Ce n’est pas parce que j’ai eu mon permis du premier coup (le code en deux, mais c’est pas pareil), que je m’auto proclame experte en conduite (c’est pas l’envie/les aptitudes qui me manque pourtant). Mais je rêve, pour une journée, d’avoir le super pouvoir de verbaliser tout ces chauffards que je voudrais pousser dans le talus (sans dommage corporel, ça va de soit). Pas un jour ne passe sans que je jure comme un charretier devant ces pseudo-conducteurs :

 

  • l’idiot qui ne met jamais son clignotant et qui fais appel à tes dons de voyance pour anticiper ce qu’il va faire (ou pas)
  • l’abruti qui ne sait pas prendre un rond-point, se met sur la mauvaise voie, et vient se rabattre sur toi, le tout en klaxonnant.
  • l’assassin en puissance qui double en face de toi et te fais des appels de phares parce que c’est à toi de te pousser de TA voie.
  • L’électricien qui t’éblouie parce qu’il se prend pour la tour Eiffel de nuit et veut illuminer la route sur 3 km avec ses antibrouillards  alors que le ciel est complètement dégagé
  • Le relou qui se colle à toi alors que t’as un démarrage en côte à faire sur l’équivalent de l’Everest
  • Le peureux qui se gare sur deux places pour pas qu’on vienne rayer son Kangoo tout neuf
  • Le chiant qui vient se garer à 3 cm de ta portière et qui t’oblige à faire la crêpe pour rentrer dans ta voiture
  • L’orgueilleux qui accélère quand tu te décides à le doubler parce que ça fait 5 km qu’il dépasse pas le 70km/h
  • Le lourd qui squatte la voie de gauche sur l’autoroute et te fais un bras d’honneur dans tu le colles pour qu’il se pousse
  • Le serpent qui ne tient pas en place et qui change de voie constamment quand ça bouchonne
  • La boussole qui préfère chercher sa route en roulant à 10km/h plutôt que de s’arrêter pour lire son plan ou demander son chemin

 

Si vous vous reconnaissez dans l’un de ses portraits, merci de prendre les mesures nécessaires immédiatement. Vérifiez vos rétroviseurs, I’m watching you…  

Publicités

Excusez-moi d’être maigre.

Je sais ce que vous vous dîtes à la lecture du titre de ce post : « elle se prend pour qui cette conne ? ». Je vous arrête tout de suite : je ne viens pas me vanter, je viens chercher un peu de compassion pour les filles, qui comme moi, sont maigres comme des clous.

 Image

Parce que je ne doute pas que les rondes ont leur lots de complexes et de problèmes, mais les maigrichonnes aussi n’ont pas la vie simple. Alors aujourd’hui je viens pousser un coup de gueule : c’est pas facile non plus d’être (très) mince, merci d’en prendre bonne note.   

 

Tout d’abord il y a les remarques désobligeantes. Sous couvert de taquinerie façon « tu vas pas le prendre mal parce que t’as de la chance d’être comme ça », on s’en prend plein la tronche : « tu vas bientôt perdre un os », « tu t’habilles au rayon enfant ? », « si tu tombes tu te casses », quand on te soupçonne pas d’être anorexique ou boulimique, voir les deux. Non, je vous assure, on peut avoir un métabolisme un peu hors du commun. Je mange comme 4, toute la journée je boulotte tout ce qui me passe devant le nez, tout ce qui est bien gras, bien sucré, mais voilà : je m’autodigère. Si j’ai le malheur de sauter un repas, c’est un kilo en moins sur la balance que je vais mettre 1 semaine à reprendre. Parce que oui, il y a des filles qui cherchent à prendre du poids. Et quand on tente de l’expliquer, on s’entend dire « t’as de la chance j’aimerais bien être comme toi » : non, je t’assure, t’aimerais pas.

 

Parce que oui on est complexée. Parce que non, on ne peut pas tout porter : on a très vite fait de ressembler à un porte-manteau. D’autant plus que s’habiller ressemble au parcours du combattant : le 34 est quasiment inexistant, et quand tu as le malheur d’expliquer à la vendeuse que le 36 est trop grand, elle pense que tu y mets de la mauvaise volonté : « mais faut pas que ça colle trop non plus ». Je m’en doute, mais faut non plus qu’on ait l’impression que j’ai chié dans mon froc tellement ça baille par manque de fesse. Si c’est pas trop demander.

Quand on se regarde dans la glace, on voit des os, beaucoup d’os. Toutes mes côtes sont apparentes, j’ai l’impression d’être un support de sciences naturelles.  Quand à mes os des hanches, ils frottent sur toutes les ceintures (obligatoires !), jusqu’à laisser ma peau en sang. Très glam’.

 

Se soigner n’est pas aussi une partie de plaisir : parce que pour l’industrie pharmaceutique, le patient moyen fait forcément plus de 50 kilos : du coup la moitié des médicaments ne sont pas adaptés, et on se retrouve avec les formats enfants qui forcément ne sont adaptés non plus aux pathologies adultes.

 

Voila, c’était un petit coup de gueule en passant. Essayez de regarder mes congénères différemment, et la prochaine fois que vous balancerez une vanne à votre copine toute mince, n’oubliez pas qu’elle a aussi un cœur, pas forcément proportionnel à son poids.

 

Tati.fr : le site à éviter

tati

J’ai testé pour vous le site www.tati.fr.

Bon en fait je l’ai testé pour moi, mais vous pourrez me dire merci de vous éviter les mêmes désagréments que j’ai pu rencontrer.

Sur le papier, Tati annonce des prix fracassés, un service au top, bref, vous ne viendrez plus chez eux par hasard. Ca c’est sur le papier. Dans les faits, on est loin de tout ça.

Dimanche 27 mai, comme tout le monde le sait, c’est la fête des mères. Une fois n’est pas coutume, cette année j’ai anticipé. Le 10 mai, je me suis donc mise en quête d’une balancelle, rêve ultime de ma mamounette qui a toujours voulu passer sa retraite à se balancer au soleil avec ses petits enfants. Pour le soleil je peux pas grand-chose, pour les petits-enfants faut voir avec mon frère, mais la balancelle, ça je pouvais.

Après un rapide comparatif, j’ai trouvé le modèle de mes rêves. Le dit modèle était à 189€ sur amazon.fr (site au top que je recommande 1000 fois), mais il était à 129€ sur Tati. Alors va pour Tati.

Première surprise, 40€ de frais de port (alors que gratuit sur Amazon). Soit, on est toujours moins cher.  Je valide donc ma commande, et on m’annonce que le transporteur me livrera le 20 mai après avoir pris RDV. Ca fait quand même 10 jours, mais 1) y’a des jours fériés au mois de mai 2) je suis quand même dans les temps. Je paye l’esprit tranquille.

happy cat

Le 17 mai, le transporteur n’ayant toujours pas pris contact avec moi, je contacte le service client Tati, qui me répond prestement qu’ils s’empressent de contacter le transporteur et ne manqueront pas de m’informer.

Le 20 mai, toujours pas de news. Je Relance le service client Tati, qui me répond prestement qu’ils s’empressent de contacter le transporteur et ne manqueront pas de m’informer.

Le 22 mai (un chouillat énervée), je re-relance le service client Tati, qui me répond prestement qu’ils s’empressent de contacter le transporteur et ne manqueront pas de m’informer.

Le 23 mai, dans ma troisième relance, je les insulte carrément (la patience et moi c’est pas l’amour fou). Le service clients m’informe qu’ils transmettent ma demande au service concerné !!

Oui lecteurs, vous avez bien lu : il a fallu 6 jours pour que Tati transmette ma demande au bon service, ce qui doit revenir à transférer un mail à la personne 2 bureaux plus loin.

Bref, je n’espère même plus être livrée avant dimanche, je vais devoir offrir une pauvre photo de balancelle à ma Mamounette, et je suis vraiment colère.

angry cat

Faut que je vous dise, Tati, c’est de la merde.

Je vous conseille donc vivement d’éviter ce site, et j’espère que ce coup de gueule sera lu par des milliers, voire des millions d’internautes, et que la boîte fera faillite. Comme ça Amazon aura encore plus de clients, et pourra embaucher et former les employés incompétents que la fermeture de Tati aura mis au chômage.

Ce billet n’est évidemment pas sponsorisé. 

Le patrimoine des ministres : la grande imposture

Image

La France retient son souffle. Ce soir à 17h00, les ministres dévoilent leur patrimoine : un petit pas pour l’homme, un grand pas pour la république. Enfin, c’est ce qu’on tente de nous faire croire.

L’affaire Cahuzac, (vous savez déjà ce que j’en pense) a fait bien du bruit. Elle a posé bien des soucis dans les plus hautes sphères politiques. Même que le président et le premier ministre ils étaient bien embêtés, déjà qu’ils avaient pas besoin de ça les pauvres.  Alors il a fallu réagir vite.

J’imagine la réunion de crise…

–   Quelqu’un reveut du café ?

Tous ensemble :  – Non, ça va, merci François ». (oui dans mon imaginaire, le président sait recevoir.)

–          Bon les gars, là on est peu dans la merde. Déjà que ça allait pas fort, maintenant je peux vous dire qu’à ce rythme là, je vais me prendre une raclée en 2017. Alors faut me trouver une solution, sinon on va se retrouver avec un mai 68 dans peu de temps. J’attends vos idées.

Tout le monde fouille dans ses papiers, personne n’ose lever les yeux, de peur d’être interrogé.

–    Bon, je vous préviens, si personne ne veut me filer un coup de main, moi je vais avoir vite fait : je dissous l’assemblée.

Tous les doigts se lèvent.

–    ok, j’aime mieux ça. Bon, Jean-Marc, je t’écoute.

–    Ben moi chef j’ai eu une super idée. On pourrait faire diversion en publiant le patrimoine de tous les ministres ! Comme ça les français ils croient qu’on est transparents, les ministres font croire qu’ils n’ont rien à se reprocher, et on reprend 10 points dans les sondages.

–    Purée Jean-Marc, mais c’est génial !! Je sais pourquoi je t’ai choisi maintenant !

Parce que dans la tête du président et celles de ses comparses, rendre public ce type d’infos, c’est endiguer la fraude fiscale et les controverses autour de son équipe. Forcément.

Parce qu’évidemment, le ministre qui roule en Scenic n’a rien à se reprocher, évidemment. Et celui qui a 3 maisons secondaires, s’il le dit, c’est qu’il n’a rien à cacher sur leur acquisition, évidemment. Evidemment, si mon député me dit ce qu’il possède, ça veut dire que non il n’a pas pu favoriser son copain pour l’obtention d’un marché public. Et mieux encore, si un autre ministre a un bas de laine aux Iles caïmans avec de l’argent pas trop trop propre, il a bien sûr cocher la case s’y rapportant sur sa déclaration : « Fraudez-vous l’état – oui / non ».

Pour moi la seule solution nous vient des USA : le vetting process.  Tout candidat à un poste de haut rang doit subir une enquête ultra poussée. S’il ment et qu’il est démasqué, il se retrouve coupable de parjure, ce qui au pays de l’oncle Sam, est terrible, et peut aller jusqu’à la peine de mort en Californie. Sans aller jusque là évidemment, c’est pour moi la seule solution qui permettrait d’avoir confiance.

Et vous, vous en pensez quoi ?

Chat va bien ???

Ce matin j’ai fait la découverte de l’année. Le pompon, l’Everest de la connerie. Et je pèse mes mots. Cette découverte, c’est le Litter Kwitter.

Qu’est ce que le Litter Kwitter ?

Selon le site de la marque, c’est « un kit complet de dressage des chats à l’usage des toilettes qui vous aidera à entraîner votre chat à se servir des toilettes normales de la maison. »

Si tu penses avoir mal lu, le kit te permet d’obtenir ça :

Litter-Kwitter-logo-high-res

Pour la modique somme de $ 59, toi aussi découvres les joies d’aller au toilettes et d’entendre à travers la porte ton chat miauler « c’est occupéééééé !! »

Dans les faits, le principe est une succession d’étapes d’éducation du chat qui te permettra d’obtenir le saint graal : voir ton minou poser sa crotte comme toi.

Le site te précise quand même que selon la caractère de ta bestiole, ça peut être plus ou moins compliqué. Ca tombe bien, parce que mon Pompon étant assez con pour avoir peur de sa propre queue, je pense donc que l’expérience me mènerait à le trouver noyé au fond de la cuvette.

A noter que rien n’est dit sur la capacité du chat à tirer la chasse d’eau ou mettre le rouleau de PQ vide à la poubelle. Je suppose qu’un nouveau kit à ce propos est en cours de développement.

Ce concept me révolte un peu. Un chat reste un animal avec ses propres instincts, si t’as pas compris ça, tu n’en prends pas ou alors tu fais un gosse et tu lui apprends à aller sur le pot.

Et oui quand on adopte un chat, c’est pas que pour les calinous le soir devant la télé. Le chat amène aussi son lot de contraintes, même si elles sont assez limitées. Et nettoyer la litière ça fait partie du package.

A l’inverse, les concepteurs aimeraient-ils faire leur commission dans une litière ? Pas sûre…

Pour les curieux, le site web c’est ici.

 

Passer ces nerfs sur celui qui n’y est pour rien…

Faut dire que la neige a tendance à me crisper…

Imaginez que vous allez tranquillement rendre visite à vos parents. Enfin, rendre visite, c’est vite dit. Disons plutôt que vous allez chercher votre tupperware pour le lendemain parce que c’est ramadan surprise dans votre frigo. Et tranquillement, pas vraiment : de nuit, sous une tempête de neige.

Il se trouve que Papounet et Mamounette habitent à Trouduculdumonde, petite bourgade sympathique a quelques kilomètres de Troupaumé, là ou j’habite. (je ne suis pas une bloggeuse parisienne, pour ceux qui en doutaient jusque là). bref, à Trouduculdumonde, on fait dans l’économie d’échelle, et donc on a un chasse-neige pour 5 villages (sachant qu’il ne neige que 8 mois par an, on comprend pourquoi la municipalité refuse d’investir). Et donc forcément, les routes ressemblent plus à une descente de ski hors piste qu’à un sentier de promenade.

 J’ai beau avoir toujours 12 points sur mon permis (et une coupe de cheveux de merde sur la photo, mais c’est pas le propos), je ne suis pas ce qu’on appelle une as du volant (même s’il m’arrive de prendre des risques et de doubler des tracteurs). Bref, ce qui devait arriver arriva donc : je m’embourbe. Et quitte a faire les choses bien, au milieu d’un carrefour (pas le magasin, hein!).

 Pas de panique, vu que j’ai déjà regardé le Trophée Andros à la télé, je sais exactement quoi faire : on recule, on avance, on recule, on avance, et …on s’embourbe vraiment pour de bon. On ne panique toujours pas.

 En bonne citoyenne, je mets mes feux de détresse, pour prévenir les autres usagers. On respire, et on réfléchie. Sauf que pas le temps de réfléchir, l’idiot du village arrive sur le carrefour. J’ai beau être embourbée, je ne bloque pas complètement le passage, il peut passer. Mais il choisit de s’arrêter.

 Chique, une bonne âme qui va me pousser et me sortir de cette merde, vraiment sympa, il ne serait pas complètement con je l’épouserais. Et bien non, lecteur, tu te trompes. Cet abruti me KLAXONNE !!! A croire qu’il prend mes feux de détresse pour un sapin de noël !

La pression commence donc à monter, j’ai beau faire des signes à simplet, il continue de klaxonner, je sens mes joues devenir rouges, la température monte, plus qu’une seule solution : appeler papounet à la rescousse….A peine le temps de décrocher que je lui explique rapidement la situation. Sauf que Papounet a besoin d’explications complémentaires, et blabla blablabla, et simplet qui se calme pas, malgré ma gestuelle qui devient de plus en plus explicite, et blablablabla, NUT NUT NUT, blablabla, NUTNUUUUUUUUUUT (je fais vraiment bien le klaxonne, merci) et là, forcément, s’en est trop : mon corps tout entier ne peut plus rien contenir, c’est trop tard, ça part dans les oreilles de papounet :

« MAIS PUTAIN PRENDS TA PELLE ET RAMENES TOI BORDEL !!!!! ».

C’est ce moment précis qu’à choisi simplet pour me contourner gentiment et continuer sa route…